Spirométrie

La spirométrie est un test diagnostique courant et efficace, qui se fait facilement au cabinet de votre médecin ou dans un hôpital ou une clinique voisine. On vous demandera de prendre une grande respiration, puis de souffler aussi fort et aussi longtemps que vous le pouvez, dans un appareil. Cet appareil mesure combien d’air vous pouvez expulser de vos poumons et à quelle vitesse.

 

La spirométrie est le moyen le plus fiable de tester vos poumons et de vérifier si vous avez la MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique) et l’asthme.

 

Il est possible que votre médecin appelle la spirométrie par un autre nom, comme « test de la fonction pulmonaire » ou « test de la fonction respiratoire ».

 

Pourquoi la spirométrie est-elle importante?

 

La spirométrie peut aider à diagnostiquer et à prendre en charge divers types de maladies pulmonaires. Si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de votre santé pulmonaire, parlez de la spirométrie à votre médecin.

 

Plus la spirométrie est faite tôt, plus la maladie pulmonaire peut être détectée et traitée au stade précoce. Il existe plusieurs traitements pour atténuer les symptômes, empêcher la maladie pulmonaire de s’aggraver, réduire les poussées (exacerbations) et améliorer votre vie quotidienne.

 

Qui devrait passer un test de spirométrie?

 

Personnes asthmatiques

 

La spirométrie est un important outil de diagnostic et de prise en charge pour les personnes atteintes d’asthme. Si vous êtes asthmatique et n’avez jamais passé de test de spirométrie, parlez-en à votre médecin.

 

Fumeurs et ex-fumeurs

 

Si vous avez plus de 40 ans et êtes fumeur ou ex-fumeur, vous avez peut-être la MPOC. Faites ce test pour vérifier si vous avez des symptômes de MPOC.

 

Comment se déroule le test de spirométrie?

 

La spirométrie est un test sans douleur qui peut souvent être fait au cabinet de votre médecin ou dans une clinique près de chez vous. Le test complet dure moins de 10 minutes, mais il est parfois répété après une dose de médicament inhalé.

 

On vous demandera de respirer dans un embout buccal, en portant un pince-nez. Le technicien vous montrera comment inspirer le plus profondément possible. Vous expirerez le plus fort que vous le pouvez, jusqu’à ce que vos poumons soient complètement vides. On pourrait ensuite vous demander d’inspirer profondément de nouveau. Vous répéterez ces étapes trois fois ou plus, pour de meilleurs résultats. On pourrait aussi vous donner un médicament à inhaler; le test sera ensuite répété pour vérifier si vos poumons ont réagi au médicament.

 

Comment se préparer au test :

 


  • Ne fumez pas une heure avant le test

  • Ne buvez pas d’alcool quatre heures avant le test

  • Ne mangez pas de repas lourd deux heures avant le test

  • Portez des vêtements amples

  • Ne faites pas d’exercice intense 30 minutes avant le test

  • Si vous utilisez des pompes de médicaments, on pourrait vous demander de ne pas vous en servir quelques heures avant le test. Demandez à l’avance à votre médecin (ou au fournisseur de service) si cela s’applique à vous.

 


Que mesure la spirométrie?

 


  • La spirométrie indique à votre médecin si vos poumons fonctionnent normalement. Elle fournit diverses mesures de la respiration, dont les plus courantes sont :

  • Capacité vitale forcée (CVF) – La quantité maximale d’air que vous pouvez expirer après avoir inspiré le plus profondément possible.

  • Volume expiratoire maximal (VEM1) – La quantité d’air que vous pouvez expirer de vos poumons dans la première seconde.

  • Si la quantité d’air que vous expirez dans la première seconde est faible, vous avez peut-être une maladie pulmonaire comme l’asthme ou la MPOC.

  • Si vous avez déjà reçu un diagnostic d’asthme ou de MPOC, la spirométrie peut aider à vérifier si votre traitement fonctionne.

 

Soyez bons pour vos poumons. Parlez de la spirométrie à votre médecin.

Dernière mise à jour : 10/06/2016