La combustion du bois

La combustion du bois, que ce soit dans un poêle à bois ou dans un foyer, libère une variété de polluants dans l’air que nous respirons. La fumée de bois peut être très nocive pour la qualité de l’air et la santé pulmonaire. Les émissions de particules sont composées de petites particules liquides et solides. Lorsqu’elles sont inhalées, ces minuscules particules peuvent se loger profondément dans les tissus pulmonaires et causer des dommages permanents. Les personnes atteintes d’asthme ou de MPOC sont les plus gravement touchées par la pollution par la fumée de bois, car elle peut déclencher des crises dangereuses qui réduisent la capacité à respirer, ce qui mène à un plus grand nombre de visites à l’urgence et parfois même à une mort prématurée.

"La fumée de bois et votre santé"

"émissions de particules fines"

Alors qu’est ce qui se trouve dans la fumée de bois qui est si nocif? La fumée de bois contient plus de 39 polluants! Consultez l’infographie ci-dessous pour plus d’informations: 

"Les polluants du fumée"

 

PRATIQUES DE COMBUSTION SANS DANGER

L’Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick recommande de ne pas brûler du bois. Cependant, si vous devez, gardez-le le plus sécuritaire possible en suivant ces lignes directrices  pour réduire la quantité de fumée et les émissions:

Brûlez de petits feux plus intenses; ils produisent moins de fumée!

Les bûches de bois devraient avoir un diamètre de 10 à 15 cm. Les feux brûlent mieux avec plus de surface de bois exposée à la flamme.

Respectez les listes « Brûlez; ne brûlez pas »

Ne brûlez que du bois bien sec. Ne faites jamais brûler du papier lustré de magazines, du plastique, des panneaux de particules ou du contreplaqué, car ces matériaux peuvent libérer d’autres produits chimiques nocifs lorsqu’ils sont brûlés.

Envisagez l’achat d’un nouveau poêle et entretenez-le correctement :

Les poêles à haut rendement énergétique et les foyers encastrables sont certifiés comme étant « à basses émissions » par l’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis. Ces poêles brûlent de façon plus sûre et plus propre et sont si efficaces qu’ils utilisent jusqu’à un tiers moins de bois. Votre cheminée devrait également être inspectée et nettoyée par un professionnel au moins une fois par année.

"Que brûler"

 

BRÛLAGE EN PLEIN AIR

En règle générale, chaque fois que vous allumez un feu en plein air vous faites du brûlage en plein air. Plus précisément, le brûlage en plein air consiste à brûler des matières organiques pour se défaire des débris du jardinage et des déchets de l'activité agricole ou de l'aménagement paysager, pour soustraire des résidus, notamment la flache issue de l'industrie forestière, pour se débarrasser des déchets de scieries, pour prévenir les feux de forêt et pour améliorer le pacage du bétail. Les feux en plein air servent également à des fins récréatives (feux de camp, etc.).  

La fumée produite par le brûlage en plein air contient toutefois de nombreux polluants qui peuvent déclencher des problèmes de santé et contribuent à réduire la visibilité.

Heureusement, il existe plusieurs autres moyens de réduire la quantité de matière organique. Par exemple, les résidus du bois peuvent être transformés en copeaux pour la pâte à papier ou des panneaux en fibre de bois. Ils peuvent également être convertis en substrats pour produire de l'énergie, en compostage ou en paillis pour protéger les sols.

De nombreuses municipalités exigent l'achat d'un permis pour permettre la combustion en saisons sèches, tandis que d'autres l'interdisent en tout temps. Pour obtenir des renseignements sur les permis et sur les matériaux dont le brûlage est interdit au Nouveau-Brunswick, visitez le site Web du ministère de l'Environnement du Nouveau-Brunswick et de l'administration municipale à
http://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/egl/environnement/content/qualite_de_l_air/brulage_en_plein_air.html

L’Association Pulmonaire recommande de ne pas allumer de feux à l’extérieur. Cependant, si vous tenez à faire un feu de camp cet été, gardez-le le plus sécuritaire possible en suivant ces lignes directrices décrit dans notre article de bulletin.

 

POÊLE À BOIS

La combustion du bois, que ce soit dans un poêle à bois ou dans un foyer, libère une variété de polluants dans l’air que nous respirons. De mauvaises méthodes de combustion et des appareils de chauffage au bois inefficaces aggravent le problème.

La fumée qui provient de votre cheminée affecte non seulement votre santé mais aussi la santé de vos voisins et l’environnement. Les personnes atteintes des problems respiratoires comme l’asthme et MPOC sont tres sensible a les polluants de fumée de bois. Donc, notamment dans les limites de la ville, c’est tres important d’etre conscient de comment vous brûlez le bois dans votre poêle, car c’est votre santé et aussi la santé des autres qui est à risque.

L’Association Pulmonaire recommande de ne pas utiliser un poêle à bois. Cependant, si le bois est votre seule option de chauffage, vous pouvez tout de même faire beaucoup de choses pour brûler votre bois de façon plus sécuritaire et plus propre. Consultez notre article de bulletin et brochure pour en savoir plus.  

Dernière mise à jour : 26/07/2018