La marche au ralenti des véhicules

Un des moyens les plus simples de réduire les émissions des véhicules consiste à éviter la marche au ralenti du moteur. Un moteur qui tourne au ralenti constitue un gaspillage de carburant et produit des émanations inutiles qui contribuent à la pollution atmosphérique. Voici quelques données sur la marche au ralenti :

  • Si les conducteurs de véhicules légers évitaient la marche au ralenti pendant à peine  cinq minutes par jour, les Canadiens économiseraient collectivement 1,6 millions de litres de carburant. Cela permettrait également de réduire de plus de 1,4 millions de tonnes la quantité d'émissions nuisibles de dioxyde de carbone (CO2), le principal gaz à effet de serre contribuant aux changements climatiques.
  • La meilleure façon de réchauffer un véhicule est de le conduire. Grâce aux moteurs à injection automatisés, il suffit de faire tourner le moteur 30 secondes au ralenti durant les jours froids d’hiver avant de faire rouler le véhicule.
  • Réchauffer le véhicule signifie plus que réchauffer le moteur. Les pneus, la boîte à vitesses, les coussinets de roue et d'autres pièces mobiles doivent également être réchauffés pour que le véhicule donne un bon rendement. La plupart de ces pièces ne commencent à se réchauffer que lorsque vous conduisez le véhicule.
  • Faire rouler le véhicule permet de le réchauffer deux fois plus rapidement, en plus de réduire la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre.
  • Le fait de laisser le moteur tourner au ralenti pendant plus de 10 secondes consomme plus d’essence qu’un redémarrage. Si vous devez vous arrêter pendant plus de 10 secondes, sauf dans la circulation, coupez le moteur.  
  • Laisser le moteur tourner au ralenti pendant 10 minutes revient à gaspiller au moins un dixième de litre de carburant – et jusqu’à quatre dixièmes de litres dans le cas d’un véhicule à huit cylindres. Et n’oubliez pas que chaque litre d’essence brulée produit 2,4 kg de dioxyde de carbone (CO2). 
  • La marche au ralenti excessive peut endommager le moteur d’un véhicule. Comme un moteur qui tourne au ralenti ne fonctionne pas à sa température optimale, le carburant ne brûle pas complètement et les résidus de carburant peuvent contaminer l’huile et se déposer sur les bougies.
  • Les démarrages fréquents ont peu d’incidence sur les pièces du moteur comme la batterie et le démarreur. L’usure des composantes causée par les démarrages fréquents augmente de 10 $ le coût annuel d’utilisation du véhicule. Vous récupérez certainement cette somme plusieurs fois grâce aux économies de carburant réalisées.
  • Bien qu’il soit important de partir dès que possible après un démarrage à froid, vous devriez éviter les vitesses élevées et l’accélération rapide pendant les cinq premiers kilomètres. L’objectif est de réchauffer tout le véhicule à sa température optimale de fonctionnement aussi rapidement que possible tout en maximisant l’économie de carburant.
  • Dans le cas des moteurs diesel, la marche au ralenti abaisse la température du liquide de refroidissement plus rapidement que lorsque le moteur est coupé. Autrement dit, couper le contact gardera le moteur chaud plus longtemps.
  • Un moteur mal réglé consomme jusqu’à 15 % plus de carburant lorsqu’il tourne au ralenti qu’un moteur bien réglé. Il est essentiel de maintenir votre véhicule en bon état pour économiser du carburant et réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • Utiliser un chauffe-bloc est un moyen beaucoup plus efficace et économique de réchauffer le bloc moteur que la marche au ralenti. Le chauffe-bloc réchauffe le bloc moteur et les lubrifiants, ce qui signifie que le moteur démarrera plus facilement et atteindra plus rapidement sa température opérationnelle maximale.
  • Il n’est pas nécessaire de brancher le chauffe-bloc toute la nuit pour bien faire démarrer le moteur – en général, une ou deux heures suffisent pour réchauffer le moteur d’un véhicule. Bien des personnes utilisent une minuterie automatique pour mettre en marche le moteur de leur véhicule au moment désiré.
  • Laisser tourner votre véhicule au ralenti lorsque le climatiseur fonctionne (pour refroidir l’intérieur du véhicule) peut augmenter les émissions de 13 %.

Dernière mise à jour : 28/06/2016